Déménagement – suite !

Nous déménageons : voir notre billet précédent.

J’aimerais un pieds à terre. Idéalement un endroit où on peut voler en loisir et donc en zone rurale (pour rappel : http://mobilit.belgium.be/fr/transport_aerien/drones/jai_un_drone_et_maintenant/usage_prive).
Exemple :
– grange dans une ferme et un champ tout à côté
– j’ai un domaine(ou un grand terrain) et j’adore les drones, je peux vous mettre à dospition une pièce pour la construction et mon jardin pour les premiers vols
– j’ai un club d’aéromodélisme et ce genre d’ateliers nous intéresse
– j’ai un hall d’exposition qui ne sert à rien pendant de longues périodes dans l’année (sambre expo, Namur Expo, Charleroi Expo, même un stade de foot …)

En résumé : budget 0 ou presque, je n’ai pas les moyens de louer un lieu, mais on peut toujours trouver un arrangement !
Proche de Charleroi, dans une zone rurale dégagée ou un hall assez haut pour permettre des vols intérieurs (hall d’expo, salle de concert, rockerill :) ) c’est idéal car même en hiver ça peut fonctionner.
L’idée n’est pas de s’y installer, mais juste disposer du lieu une journée de temps en temps, même un terrain de foot et sa buvette pourrait convenir. Pour autant que le terrain soit privé ou totalement couvert car s’il est couvert nous ne dépendons pas des règles imposées par la DGTA sur les drones, on ne peut pas voler au dessus des personnes et des animaux.

Pour toute infos, propositions, demandes => contact

Nous déménageons (enfin devons déménager).

L’aventure gillycienne prend fin ce 31/01/2017. Notre accord avec les instances locales prend fin. Nous avons eu beaucoup de chances de profiter de ce lieu à des conditions uniques depuis juillet 2015. Je dois déménager. Avant de partir et peut-être poursuivre aileurs, je vous partage mon sentiment :

Bilan

Le Fablab, comme je l’imaginais, n’a jamais pris forme. Je voyais un lieu vivant et plein de porteurs de projets ou personnes intéressées par le partage, l’apprentissage de métiers techniques voir même assister à la naissance de créations extraordinaires.
Après 18 mois, rien. Non en fait un jeune est venu plusieurs fois : son idée est de créer un exosquelette – Woauw ! Ca c’est un projet, mais je pense trop ambitieux pour notre petit local.

Pourquoi le fablab n’a pas décollé?

L’offre et le marketing : le premier coupable, c’est moi ! J’ai cru naïvement que proposer un lieu, un service gratuit de mise à disposition d’outil, de conseil, de partage allait suffir. En marge de cela, les personnes qui semblaient motivées à démarrer le projet avec moi ont vite lâché le morceau.

La disponibilité – le temps dont je dispose n’est pas extensible et de plus mes autres activités pro et perso me prennent énormément de temps.
(L’évolution de ma société Pyxis se passe bien et du coup, je me dois d’y consacrer un maximum de temps)
En analysant les autres fablab, leur horaire d’ouverture n’est pas non plus extraordinaire, mais le problème n’est pas uniquement celui-là.

Les machines : pour être reconnu comme fablab il faut respecter un contenu en terme de machines précisé dans la charte du MIT, par exemple une découpeuse vinyl, une imprimante 3D, une CNC, … à part l’imprimante 3D nous ne respections pas notre nom de Fablab.
J’ai contacté des sociétés pour qu’elles deviennent « sponsors », mais en ces temps difficiles, même prêter une foreuse c’était trop !

Est-ce vraiment un fablab ?

Le changement de nom : dernièrement j’ai renommé le fablab en DroneLab car finalement au bout de 18 mois les seuls réels ateliers/workshop étaient les miens : construire un drone en une journée – http://www.fablabcharleroi.be/atelier-construis-ton-drone .
J’essaye de garder un rythme de 1 atelier tous les 2 mois en moyenne, avec des pauses pendant les vacances. Et donc ce sont +_ 6 ateliers et 40 personnes reparties avec leur drone avec qui pour certains je garde contact et me partage leur expérience de vol.
Par contre le site sera toujours fablabcharleroi.be (rename DNS pas possible :) ), mais une suite est à venir !

Et finalement c’est pas plus mal, ma contribution dans le fablab est celle que je voulais donner, j’ai opéré des tentatives d’intéresser d’autres personnes au concept mais pour divers raisons (pas de rémunération, pas le temps, pas d’idées, pas envie, incompréhension) personne ne s’y est investi. Pourtant tout le monde trouve l’idée géniale, et on ne comprend pas pourquoi il n’y en avait pas un avant. Mais venez alors ! Bref, il est trop tard maintenant pour le fablab, le dronelab arrive !

Ma passion c’est le drone et l’électronique, peut-être même plus la construction et la conception que le pilotage : je ne suis pas super bon, mais je progresse : https://youtu.be/ERvmvXsmGh4.

Le fablab Charleroi (gilly) ferme ses portes les 31/01/2017, mais les ateliers sont toujours possibles chez vous, dans d’autres Fablab, dans une société pour teambuilding, dans des événements, n’importe où finalement.

Revenons au déménagement.

1413924869539

Le Fablab c’est quoi ?

Commençons pour une petite définition offerte par Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fab_lab

Ensuite dans l’esprit que nous voulons mettre en place les mots qui me viennent spontanément : Fun, partage, passion, soutien, entre aide, technique, développement, innovation,…

Cette liste non-exhaustive doit vous mettre sur la piste de nos objectifs au sein du fablab de Charleroi.

Le Fablab fait partie d’un ensemble plus grand, le bubble hub qui est un espace créatif qui se décompose en plusieurs activités dont celle du fablab : http://bubblehub.be/susciter-la-creativite/fablab/

 

Et qu’est-ce-qu’on y fait ?

moi en tout cas je m’y amuse beaucoup, je construis des drones, je les fais voler, je teste des écrans pour une startup qui va révolutionner le monde, je programme des loupiotes avec un arduino, j’imprime des pièces tellement belles en 3D, et je fabrique une arcade sur base des Raspi 2.

Bref,  tu as une idée et tu ne sais pas comment la réaliser ou même si elle vaut la peine d’être réalisée, tu as un talent/savoir-faire que tu veux transmettre, ou si tu as fabriqué un truc toi-même et tu veux le partager, viens @fablabcharleroi !

Nous organisons également des ateliers pour apprendre à utiliser nos machines, ou à construire d’autres.

L’intérieur du fablab : première visite

Le fablab avance, voici une première vidéo pour apprécier l’espace intérieur du fablab, il manque tout excepté de place : un hall de 18 m² pouvant servir de petite salle d’expo des futures réalisations du fablab, une grande salle de 60 m² et une mezzanine de 32 m². Le tout fait donc 110 m².

En vidéo, ça donne ceci :

Le FabLab Charleroi prend ses quartiers

Voici les premières photos du lieux où nous serons hébergés.

IMG_1096 FabLab

Le bâtiment se situe à Gilly, le long de la N90, très facile d’accès avec un parking suffisant pour tout le monde. L’adresse exacte sera communiquée plus tard ainsi que des photos de l’intérieur du fablab. Le fablab mesure plus d’une centaine de mètres carrés et possède une mezzanine de 30 M².

La prochaine étape est l’aménagement et emménagement. Nous devons également parler colocation, nous serons plusieurs groupes à partager les lieux et aussi de l’organisation globale pour l’accueil du public.

Nous tenons à remercier Philippe Chevremont pour avoir porté le dossier auprès d’Héraclès et Igretec pendant quelques mois pour aboutir dans un lieu qui respire vraiment l’esprit FabLab.

Inauguration du Buble Hub Charleroi

Ce 19 mars nous avons eu l’occasion de vous rencontrer lors de l’inauguration du Bubble Hub.

Au programme : des vols de drones, le fablab de l’ULB (impression 3D, découpe laser,…), des ateliers créatifs ou de réflexion sur l’upcycling, le crowfunding, les smart cities, de la réalité virtuelle avec Oculus.

 

Voici un petit reportage de Telesambre : http://www.telesambre.be/culture-bubble-hub-nouveau-groupement-creatif-a-charleroi_d_13187.html

 

Nous cherchons du matériel

Un groupe de passionnés est en train de créer le premier fab lab de Charleroi, nous les présenterons plus tard.

Dans le but de rendre cet espace attrayant, vivant et dynamique, nous sommes à la recherche de matériel divers : du tournevis à la fraiseuse en passant par la découpeuse laser.

Rais3D nous honore en nous mettant deux imprimantes 3D à disposition.
Pour l’instant les imprimantes sont accessibles sur simple demande à Rais3D, leurs locaux sont situés juste à côté de l’espace de coworking Switch coworking.

Contactez-nous pour prendre part à l’aventure !